BTSa GEMEAU

BTSa GESTION ET MAÎTRISE DE L’EAU

Résumé

Filière :

Statut apprenant :
Apprenti

Durée :
1350 heure(s) / 2 an(s)

Niveau diplôme :
Niveau 5

Code Diplôme :
32334302

Code RNCP :
15672

Plus d'infos

Certificateur :
MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ALIMENTATION

Détail de la formation

Objectifs

Le titulaire de ce BTSa occupe des fonctions de technicien supérieur, le plus souvent chargé d’études sur la qualité de l’eau, mais aussi sur les réseaux d’eau et d’assainissement. Il peut être conducteur de station d’épuration ou de traitement de l’eau potable, technicien hydraulique urbaine, technicien eau et assainissement pour le montage ou l’expertise de dossiers liés à la distribution de l’eau, conseiller en gestion de l’eau, technico-commercial en matériel d’irrigation, chargé de relevés hydrologiques des cours d’eau ou technicien rivière.

La conception et la réalisation des aménagements tels que les petits barrages, digues, plans d’eau, canalisations, stations de pompage, forages, réseaux d’assainissement ou usines de traitement des eaux relèvent de ses compétences. S’il est responsable d’exploitation dans un groupement de communes ou une petite ville, il surveille le captage de l’eau, son traitement, son stockage et sa distribution, ainsi que la collecte des eaux usées, leur épuration et leur rejet. Il peut aussi être employé dans une entreprise utilisatrice d’eau.

A l’issue de la formation, il est capable de : 

  • Réaliser un diagnostic technico-économique et environnemental d’un projet d’aménagement hydraulique
  • Établir une proposition technique et financière d’un projet d’aménagement hydraulique
  • Optimiser le fonctionnement d’un équipement ou d’un système hydrotechnique
  • Mobiliser des compétences professionnelles dans la gestion des installations urbaines et agricoles (eau potable, assainissement, aménagements de rivières, étude de bassin versant…).


Pré-requis

  • Avoir validé un BAC (scientifique, technologique (STAV, STL, STI…), professionnel ou technique, BTA)
  • S’intéresser à la gestion des milieux naturels en lien avec la ressource en eau et les usages de l’eau au sein d’un territoire, dans le respect de l’environnement et du cadre réglementaire.
  • S’intéresser à l’utilisation de l’eau par les humains et pour l’agriculture.
  • S’intéresser aux technologies mises en oeuvre dans les réseaux de collecte et de distribution de l’eau.
  • S’intéresser à la conception, à la gestion et à la maintenance d’aménagements hydrauliques dans des structures publiques ou privées.
  • S’intéresser aux méthodes scientifiques et aux technologies utilisées dans le cadre d’expertises techniques en hydraulique et dans la conduire des projets d’aménagements hydrauliques.
  • Disposer de compétences en matière d’expression écrite et orale pour communiquer et argumenter.
  • Disposer de compétences collaboratives et d’animation d’équipe.

 

Public

Avoir entre 16 et 29 ans pour prétendre à l’apprentissage.

Sans condition d’âge pour les personnes :

  • Reconnues travailleur handicapé
  • Ayant un projet de création ou reprise d’entreprise nécessitant ce diplôme
  • Sur la liste des sportifs de haut niveau

Admission

Accès sur dossier, voire tests et/ou entretien.

Pas d’équivalences ou de passerelles possibles.

Délai d'accès

Se renseigner auprès du centre de formation par apprentissage concerné.

Tarif

Formation prise en charge par l’organisme financeur (OPCO ou collectivités) dont dépend l’entreprise – Aucun coût de formation pour l’apprenti.

Accessibilité

Sites accessibles aux personnes à mobilités réduites.

Pour plus d’information prendre contact avec le référent Handicap du centre de formation par apprentissage concerné.

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour le 22/11/2021

Les établissements qui vous la proposent

Le parcours de formation

Capacités générales
C1 S’exprimer, communiquer et comprendre le monde
C2 Communiquer dans une langue étrangère
C3 Optimiser sa motricité, gérer sa santé et se sociabiliser
C4 Mettre en œuvre un modèle mathématique et une solution informatique adaptés au traitement de données
Capacités professionnelles
C5 Situer un aménagement hydraulique dans ses relations avec l’eau, le territoire et la société pour fonder l’expertise du Technicien Supérieur
C6 Analyser les données d’un hydrosystème en lien avec la conception ou la gestion d’un aménagement hydraulique
C7 Participer aux expertises techniques sur la maîtrise de l’eau dans un système hydrotechnique associées à la réalisation d’un aménagement hydraulique
C8 Contribuer à l’élaboration d’un projet hydrotechnique dans une perspective de durabilité
C9 Réaliser les opérations techniques nécessaires à la conception, à la conduite ou au suivi d'aménagement hydraulique
C10 Mobiliser les acquis attendus du technicien supérieur en gestion et maîtrise de l’eau pour faire face à une situation professionnelle

Obtention du diplôme

50% en Épreuves en cours de formation (CCF), 50% en Épreuves terminales.

Validation de la formation complète uniquement

Pour la suite

Débouchés professionnelles

Le titulaire du BTSA Gestion et maîtrise de l’eau peut exercer son activité dans : 

  • Les organisations professionnelles agricoles (conseil, développement, animation…)
  • Les collectivités territoriales (communes, départements, régions, parcs nationaux…)
  • Les sociétés ou les services administratifs impliqués dans l’aménagement
  • Les entreprises de services (distribution d’eau, traitement des effluents)
  • Les exploitations et les entreprises agricoles (en tant que chef d’exploitation, associé ou salarié)
  • Les entreprises agroalimentaires.

Poursuite d'études

L’objectif de cette formation est l’insertion professionnelle. Toutefois les titulaires du BTSA sont de plus en plus nombreux à continuer leurs études.

Ils s’orientent majoritairement vers la licence professionnelle dans les secteurs de l’électro hydraulique, la gestion des bassins versants, la qualité des eaux…, ou même vers une licence générale. Les meilleurs étudiants peuvent aussi poursuivre des études d’ingénieur : à l’ENGEES ou en présentant les concours agronomiques et vétérinaires pour rejoindre l’une des écoles publiques d’ingénieur ou vétérinaire après une classe préparatoire en un an, ATS bio. Il existe également un concours spécifique permettant de préparer le cursus ingénieur par la voie de l’apprentissage dans certaines écoles agronomiques. Les diplômés peuvent, enfin, intégrer une école privée d’ingénieur de l’agriculture.

Indicateurs

82 %

Taux de réussite à la certification 2021

3 %

Taux de poursuite d'études 2021

3 %

Taux d'interruption en cours de formation 2021

82 %

Taux de satisfaction apprenant 2021

3 %

Part de contrats d'apprentissage interrompus avant leur terme 2021

86 %

Taux d'emploi InsertJeunes